Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

La sécurité du Cloud toujours mise en doute

par Jos
le 28/07/2014 à 11:38

« Je suis unique, j’achète unique »,
Par Mike Hadjadj, VP Marketing EMEA, Aurea

par Les Ateliers Corporate
le 11/07/2014 à 09:52

Les applications mobiles d’entreprises se démocratisent enfin,
Par Olivier Picciotto, Directeur Général de Convertigo

par Demilly
le 10/07/2014 à 04:21

Les applications mobiles d’entreprises se démocratisent enfin,
Par Olivier Picciotto, Directeur Général de Convertigo

par Frank Pylypyszyk
le 10/07/2014 à 04:07

La rentabilité des sites d'e-commerce progresse mais demeure contrastée

par Shop2market France
le 08/07/2014 à 04:31

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Archos s'affirme sur le marché des tablettes

mercredi 14 mars 2012

Le fabricant français semble avoir trouvé sa nouvelle voie. Après avoir défriché le marché du lecteur MP3 sur lequel Apple a bâti son comeback, Archos a su saisir le train de la tablette numérique qui se taille la part du lion sur le marché de l'informatique grand public.

Sur l’exercice 2011, Archos a réalisé un chiffre d’affaires de 171,4 M€ contre 83,3 M€ pour la même période en 2010, soit une hausse de 106%. Cette performance place clairement le groupe dans les premiers constructeurs de tablettes dans le monde. Selon les données GfK de février 2012, Archos détiendrait, en Europe et sur l’année 2011, une part de marché en volume de 24% sur le segment des tablettes à moins de 400 €. Ce qui positionne le constructeur à la première place de ce segment. Tous segments de prix confondus, sur ce même panel européen Archos revendique la seconde place en volume derrière Apple, " sensiblement ex-aequo avec Samsung et devant Asus et Acer ". Par ailleurs le Groupe poursuit son activité de lecteurs MP3 dans un segment mature qu’il maîtrise bien sur le plan des technologies et des canaux de distribution.

La marge brute s’élève à 32,9 M€, contre 19,4 M€ en 2010. Le taux de marge brute s’élève à 19,2 %, en baisse par rapport à 2010 (23,3%) mais " cette évolution s’inscrit dans un contexte de croissance d’activité dans un marché qui s’élargit de la distribution spécialisée vers la distribution généraliste ". De plus, dans un modèle économique tel que celui d’Archos avec un niveau de dépenses d’exploitation contenu, la progression de la marge en valeur impacte favorablement le niveau de rentabilité nette.

Les dépenses d’exploitation s’établissent à 24,3 M€, en progression de 5,1 M€ par rapport à 2010 (+ 27%). Le ratio dépenses d’exploitation sur CA est passé de 23 % à 14 %. Les dépenses de Recherche et Développement hors amortissements se sont élevées à 4,1 M€. Les frais commerciaux (Ventes et Marketing) s’élèvent à 9,9 M€, en croissance de 2,6 M€ par rapport à 2010, soit + 35%. Les dépenses générales et administratives s’élèvent à 10,6 M€, en progression de 14% par rapport à 2010.

Le résultat opérationnel courant est ainsi positif à +8,6 M€ contre +0,2 M€ pour la même période en 2010. Le résultat financier consolidé présente en 2011 un solde net négatif de -0,6 M€ contre -1,9 M€ en 2010. L’évolution provient essentiellement de l’impact du résultat de change qui s’est élevé à +0,4 M€ en 2011 contre -0,4 M€ en 2010. Les impôts courants et différés représentent une charge nette de 2,4 M€ en 2011 contre 0,25 M€ en 2010. Après prise en compte du résultat financier et de l’impôt, le Groupe enregistre un résultat net consolidé positif de 5,7 M€, contre un résultat net négatif de 2,3 M€ en 2010, sur la même période.

Au 31 décembre 2011, le Groupe bénéficie d’une situation financière saine. L’endettement financier net atteint -10,7 M€ (contre + 4,6 M€ au 31/12/2010) pour des fonds propres de 71,9 M€. La trésorerie nette courante s’établit quant à elle à 27,5 M€ contre 7,5 M€ au 31 décembre 2010. La variation de la trésorerie nette courante (+20 M€) provient essentiellement de l’augmentation de capital réalisée courant mai pour 28,8 M€ nets, qui a été en partie utilisée pour le remboursement de l’emprunt Echostar (5,5 M€ avec les intérêts et pénalité de remboursement anticipé). Il en résulte un accroissement net de 23,3 M€.

Par ailleurs, le développement très important de l’activité sur la période a entraîné une progression du BFR de 21,4 M€. Elle est essentiellement liée à l’augmentation des créances clients (+23,3 M€), du stock (+15 M€), et des dettes (+18,5 M€). Cette progression du BFR a été financée sur l’exercice par la Capacité d’Autofinancement dégagée par les opérations (+11,5 M€) et par l’accroissement des dettes auprès des factors (+ 9,7 M€). Les investissements de la période (R&D essentiellement), nets des subventions et avances remboursables perçues (+1,6 M€) ont impacté la trésorerie pour -2,9 M€.



Les 10 derniers articles mis en ligne