Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Comment garantir la protection de vos données confidentielles,
Par Bruno Gheude, responsable des ventes et partenariat Printer Dell France

par Stankovic
le 19/08/2014 à 08:08

Réussir dans la nouvelle économie mobile,
Par Mike Boyarski, directeur marketing produit chez Jaspersoft

par AppliGo.biz
le 13/08/2014 à 02:40

Prévoir le retour des produits en cas d'insatisfaction est désormais un avantage concurrentiel pour les e-commerçants

par pixel
le 31/07/2014 à 07:07

La sécurité du Cloud toujours mise en doute

par Jos
le 28/07/2014 à 11:38

« Je suis unique, j’achète unique »,
Par Mike Hadjadj, VP Marketing EMEA, Aurea

par Les Ateliers Corporate
le 11/07/2014 à 09:52

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Adobe présente les 10 tendances du digital marketing pour le deuxième semestre 2012

mercredi 29 août 2012

Lors du premier semestre 2012, les campagnes marketing et leur efficacité étaient au centre des préoccupations des entreprises. Une tendance qui se confirme, car certaines des tendances prédites par les experts à la fin de l’année 2011 se sont concrétisées plus vite que prévu, comme par exemple la croissance du commerce mobile et l’essor des QR codes. D’autres comme la télévision interactive et l’utilisation massive des jeux en sont encore à leurs balbutiements. L’élément incontournable pour le marketing du futur reste cependant le digital. Adobe propose au travers de son site Cmo.com une plongée dans les prédictions des experts pour cette seconde moitié d’année 2012.



1. Plus que jamais valoriser le retour sur investissement

Craignant un aggravement de la situation économique et tenant compte de l’incertitude entourant les futures élections présidentielles aux États-Unis, les entreprises ont décidé de ralentir de manière préventive leurs investissements marketing. Etre capable de démontrer concrètement les résultats d’une action marketing n’a jamais été un facteur aussi important.



2. Les silos se brisent

Avec le développement des réseaux sociaux et le fait que les marketeurs font de plus en plus attention à l’impact de leurs opérations sur les ventes, les organisations en silos sont amenées à disparaitre.



3. La bataille pour les talents fait rage

Trouver du personnel qualifié, dans les domaines tels que : la création, le management, ou l’analyse est une tâche de plus en plus ardue. Les entreprises ayant gelé leurs recrutements du fait de la récession, le ticket d’entrée à l’embauche atteint aujourd’hui des niveaux record en termes d’exigence des recruteurs.



4. L’Essor des nouveaux marchés émergents

Les marketeurs voient aujourd’hui au-delà des pays du BRIC (Le Brésil, La Russie, L’Inde et La Chine). Ils sont à la recherche du prochain marché émergent qui produira une croissance durable. L’Amérique Latine et L’Afrique sont cités, l’ancienne Europe de l’Est et les marchés secondaires d’Asie (hors Chine et Japon) constituent également des terres fertiles à suivre pour les marketeurs.



5. L’explosion des tablettes

Les observateurs estiment que les tablettes tactiles vont avoir un impact non négligeable d’ici à la fin de l’année dans les campagnes marketing. Ils ont été surpris par l’adoption rapide de ces nouveaux "gadgets" high-tech par le grand public durant les fêtes de fin d’année de 2011. Ainsi, 29,1 % des internautes disposeront d’une tablette d’ici la fin de l’année et le trafic sur tablettes devrait dépasser celui sur smartphone au début de l’année 2013



6. Le e-commerce social

Les réseaux sociaux et le partage d’informations qu’ils entraînent sont étudiés depuis longtemps par les marketeurs. Le e-commerce social est en pleine évolution. Fin 2011, personne n’avait prédit l’arrivée de Pinterest, aujourd’hui ce site est observé par de nombreux services marketing notamment dans le secteur de la vente au détail. L’intérêt du e-commerce social est d’engager un dialogue entre la marque et l’internaute afin de pouvoir l’impliquer en temps réel dans le processus de fabrication des produits.



7. Les offres promotionnelles à durée limité évoluent

Les sites proposant des deals journaliers, type Groupon, ont étendu leurs offres à tous les secteurs d’activité, de l’habillement jusqu’aux voyages. Le concept commence cependant à s’essouffler. Ces sites s’orientent donc de plus en plus vers de nouvelles technologies comme la géolocalisation ou l’interconnexion avec les réseaux sociaux pour produire des offres à forte valeur ajoutée. Cette tendance pourrait les inciter à créer des partenariats avec des créateurs de contenu ou encore à synchroniser leurs offres avec des émissions de télévision.



8. Les jeux toujours de la partie

L’utilisation des jeux pour appuyer les stratégies marketing n’a pas vraiment décollé comme prévu. Cependant, ils sont maintenant utilisés pour servir d’autres objectifs. En effet, l’utilisation de jeux ne sert plus simplement à interagir en ligne avec les clients mais à collecter des informations clés comme par exemple les facteurs incitant à une décision d’achat, les comportements, les centres d’intérêts et les habitudes en ligne. Ces données permettront aux marques d’améliorer et de personnaliser leurs produits et services proposés.



9. L’amélioration de l’expérience en magasin avec le m-commerce

L’explosion du m-commerce a créé un effet indésirable : les clients repèrent un article en magasin puis vont sur internet depuis leur smartphone pour trouver l’offre la plus intéressante. L’expérience en magasin est donc à développer et améliorer afin d’encourager l’acte d’achat. Il est par exemple possible de proposer via des applications en ligne de géolocalisation des offres promotionnelles à durée limité.



10. Le bouche-à-oreille revient en force

Avec l’explosion des réseaux sociaux le bouche-à-oreille revient en force dans les tablettes des marketeurs. D’après une récente étude de l’institut Nielsen, le bouche-à-oreille et les sites d’avis sont les media considérés comme les plus dignes de confiance pour les consommateurs. Une augmentation significative des ventes est possible en développant une stratégie adéquate.



Les 10 derniers articles mis en ligne