Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Epson : une offre de reprise pour passer de l'impression laser au jet d'encre

par Ben
le 08/02/2017 à 11:50

La Commission européenne ouvre trois enquêtes sur des pratiques anticoncurrentielles présumées dans le commerce électronique

par pixel
le 07/02/2017 à 10:15

Comment analyser et booster votre SEO avec 5 outils stratégiques ?

par Anne-Marie
le 03/02/2017 à 03:41

Agriconomie poursuit son développement et compte recruter

par NOEMIE
le 03/02/2017 à 10:39

Agriconomie poursuit son développement et compte recruter

par Oscaro Bismuth
le 01/02/2017 à 09:57

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment armées face aux cybermenaces

vendredi 7 décembre 2012

A l’occasion de son 5ème colloque annuel, « Les entreprises et l’Etat face aux cybermenaces", le Club des Directeurs de Sécurité des Entreprises (CDSE) tire la sonnette d’alarme et dévoile les résultats du baromètre CDSE-Opinion Way* portant sur les enjeux liés aux cybermenaces.

Les cybermenaces sont croissantes et représentent un enjeu majeur pour l’entreprise et notre société. L’urgence et le devoir d’agir deviennent cruciaux pour les entreprises françaises qui se doivent de protéger leur patrimoine informationnel et les infrastructures vitales.

Si la prise de conscience des directions générales des entreprises est établie à 79%, selon le baromètre CDSE-OpinionWay réalisé auprès des directeurs de sécurité, il révèle cependant que 87% des entreprises ne sont pas suffisamment armées face aux cybermenaces.

84% des entreprises annoncent être victimes de vol d’information et les attaques virales et ciblées concernent 88% d’entres elles.

78% des directeurs de sécurité indiquent être exposés au risque humain et 55% à l’usurpation d’identité et l’attaque par ingénierie sociale, cependant 40% du panel interrogé déclare ne pas sensibiliser leurs salariés aux risques numériques et 63% des décisionnaires indiquent en outre que les règlementations françaises ne sont pas adaptées.

Les stratégies d’entreprises se doivent d’intégrer les bonnes pratiques pour se protéger des cybermenaces, et particulièrement celles qui opèrent dans les environnements stratégiques (aéronautique, défense, énergie, industrie pharmaceutique, transport…), et les secteurs de pointe directement liés à la sécurité des systèmes d’information comme la cryptologie, les logiciels de conformité et de gestion des risques, le matériel d’interception…




* Mode de recueil : Interrogation en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview)
Taille de l’échantillon : 139 décisionnaires sur les enjeux de sécurité
Source : fichiers de membres et non-membres fournis par le CDSE
Terrain : du 18 au 26 novembre 2012
Durée du questionnaire : 6 minutes en moyenne

SQ 250-300

Les 10 derniers articles mis en ligne