Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

La localisation territoriale des données : quelles réalités pour quelles garanties ?

par chella
le 25/10/2014 à 01:14

La localisation territoriale des données : quelles réalités pour quelles garanties ?

par Gof
le 16/10/2014 à 02:42

L'infrastructure Cloud d’Aruba séduit Business Aptitude

par Business Aptitude
le 16/10/2014 à 08:31

La localisation territoriale des données : quelles réalités pour quelles garanties ?

par jean-luc allard
le 15/10/2014 à 02:09

Et si les Réseaux Sociaux d’Entreprise fonctionnaient un jour ?
Par Valérie Frankiel, Associée, et Julien Lacolomberie, Manager, Keyrus Management

par CALINDA
le 10/10/2014 à 12:02

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Les Archives nationales simplifient l’accès à la numérisation avec Spigraph

mercredi 16 octobre 2013

En 2012, près de 123 000 documents ont été communiqués au public par les Archives nationales qui gèrent un fond documentaire de 300 km de linéaires... Afin d’équiper leur site des consultation d’une solution de numérisation, les Archives nationales se sont adressées à Spigraph. Le spécialiste de la capture documentaire leur a conseillé un outil capable d’améliorer la qualité des numérisations mais aussi de prendre en charge la totalité des documents gérés : registres épais aux reliures fragiles, parchemins anciens ou plans grands formats… Conservés dans des locaux spécifiquement équipés pour la préservation du papier, ces documents exigent d’être manipulés, lors de leur numérisation, avec toutes les précautions en termes d’éclairage et de chaleur.

Au vu de ces contraintes, Spigraph a recommandé le scanner SupraScan Quartz A1 600 DPI HD du constructeur français i2S. Protégeant bien les originaux, ce dernier délivre des reproductions de qualité. Motorisé, il dispose d’un système d’ouverture selon différents angles pour numériser les ouvrages sans les “aplatir”. Il permet ainsi de ménager les reliures et d’obtenir des numérisations de qualité, sans l’inévitable déformation des scanners classiques. Un système d’éclairage additionnel, spécialement conçu pour minimiser le contact avec les documents, complète le processus de préservation des originaux. Parallèlement, il optimise la qualité des reliefs, notamment dans le cas de parchemins plaqués de sceaux.

Prenant en charge l’ensemble des formats et des types de documents, le nouveau scanner dispense les agents des Archives nationales de faire appel à des photographes pour les demandes qui ne pouvaient auparavant être gérées en interne. La mise en place de l’outil, assurée par Spigraph, a ainsi permis des économies de coûts et de temps. En effet, là où il fallait auparavant un mois pour traiter les demandes complexes, les Archives nationales ne mettent plus aujourd’hui qu’une journée.



Les 10 derniers articles mis en ligne