Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Le nom de collectivité locale, un signe protégé fort

par datatxy
le 24/03/2017 à 01:06

Objets connectés : entre séduction, désintérêt et méfiance

par bidonchon
le 22/03/2017 à 09:48

La Trousse à projets : la plateforme de financement participatif des projets scolaires

par LEDROIT
le 20/03/2017 à 03:47

Epson : une offre de reprise pour passer de l'impression laser au jet d'encre

par Ben
le 08/02/2017 à 11:50

La Commission européenne ouvre trois enquêtes sur des pratiques anticoncurrentielles présumées dans le commerce électronique

par pixel
le 07/02/2017 à 10:15

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

La SNCF veut améliorer la ponctualité et la fiabilité de ses trains grâce à la plateforme Watson d'IBM

jeudi 16 février 2017

Pour disposer d'informations en temps réel sur l'état du trafic, pouvoir anticiper les problèmes et prendre les bonnes décisions pour les éviter, la SNCF s'appuie désormais sur la plateforme IBM Watson IoT basée sur le Cloud. Grâce à elle, le géant ferroviaire pourra connecter des milliers de composants présents sur les voies, dans les trains et dans les gares et disposer d'une information en temps réel.

La SNCF possède une stratégie IoT et utilisera le big data "en soutien de la décision". C'est ce que confirme Raphaël Viard, Directeur des technologies e.SNCF. Ainsi, pour collecter les données le plus efficacement possible, la SNCF utilise des capteurs industriels spécialisés, qu’elle co-développe et qui sont progressivement déployés sur les voies et les trains. Ces capteurs envoient en temps réel et de façon sécurisée des dizaines de milliers de données vers la plateforme Watson IoT sur le cloud IBM. Sur les lignes Transilien, 200 trains nouvelle génération sont déjà équipés de chacun 2 000 capteurs qui transmettent au groupe 70 000 informations par mois.

Résultat : plutôt que de devoir inspecter chaque train, les ingénieurs de SNCF peuvent désormais les surveiller à distance, y compris pendant qu’ils roulent. Et ce, afin de détecter d’éventuels problèmes (pannes de portes ou de climatisation par exemple) et d'éviter les pannes au beau milieu du trafic aux heures de pointe.

Cette collaboration est un exemple concret de la manière dont l’IoT impacte la vie de chacun, souvent même sans que l’on ne s’en rende compte. "Dans ce cas précis, l’enjeu pour les consommateurs est l’amélioration de la ponctualité" lâche Harriet Green, General Manager IBM Watson IoT. Et cela se fera grâce à la plateforme Watson IoT, aux données transmises par des milliers de capteurs et grâce aux ingénieurs et agents de SNCF.


SQ 250-300

Les 10 derniers articles mis en ligne