Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Fujitsu invente le stockage infini

par de La Guerrande
le 31/10/2014 à 09:59

Déni de service, vols d'information et écoutes illégales existent également en VolP,
Par Philippe Jauset, Cirpack

par Guibert
le 29/10/2014 à 08:38

La localisation territoriale des données : quelles réalités pour quelles garanties ?

par Gof
le 16/10/2014 à 02:42

L'infrastructure Cloud d’Aruba séduit Business Aptitude

par Business Aptitude
le 16/10/2014 à 08:31

La localisation territoriale des données : quelles réalités pour quelles garanties ?

par jean-luc allard
le 15/10/2014 à 02:09

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Quand le spam rythme avec perte de productivité
Patrick Desot, Président de Wraptor

jeudi 9 octobre 2008

20081009_02Véritable pigeon voyageur des temps modernes, l'e-mail est désormais le canal de communication privilégié et incontournable au sein des entreprises de toute taille et des administrations. Mais, derrière ce formidable vecteur de communication offrant comme bénéfice temps réel et accessibilité à l'information en tout lieu, se cache désormais une problématique universelle et indésirable, le spam.

 

En effet, aujourd'hui le spam est à la fois l'une des principales causes de dangerosité mais également à l'origine d'une baisse de productivité significative dans l'entreprise moderne (voir ci-dessous les dernières tendances du mois de septembre). En effet, qui n'a pas reçu de messages hétérogènes allant de la vente de copie de montre jusqu'à la promotion des vertus des fameuses pilules bleues... Cela pourrait prêter à sourire mais au-delà de l'encombrement des serveurs et de la saturation des flux (notamment pour les entreprises comptabilisant plusieurs centaines de postes), ce phénomène est également à l'origine de propagations virales pouvant infecter le Système d'Information dans son ensemble.

 

Notons également que fort de l'explosion des échanges électroniques nous assistons également à une montée en puissance des spams qui peuvent représenter jusqu'à 90 % des courriels reçus quotidiennement. En moyenne, certaines études estiment à plus de 70 le nombre de spams reçus

quotidiennement sur une adresse e-mail. Au  travers de ces quelques chiffres l'on comprend donc parfaitement l'étendue du problème ou plutôt le long chemin qu'ont à parcourir les entreprises pour tenter de s'affranchir de cette problématique récurrente.

 

Afin de donner plus de lisibilité à ce phénomène, il convient également de se pencher sur les causes expliquant ce déferlement de courriers indésirables. Différents ponts complémentaires peuvent alors intervenir. Nous pourrions par exemple aborder le phénomène de « professionnalisation du spam » rendu possible par la multiplication d'outils permettant de s'appuyer sur des machines zombies émettrices d'e-mails. Au-delà de cet élément nous pouvons également citer le vide juridique

existant ou encore le comportement des internautes qui, en répondant aux spams, amplifient le phénomène.

 

Les DSI doivent donc désormais faire face à cette situation pour optimiser la productivité des collaborateurs et leur permettre de travailler sereinement dans un environnement propre et non infesté. Pour arriver à un tel résultat il convient de porter le projet « Anti Spam » au niveau du Top

Management et de lancer une vaste campagne de sensibilisation dans l'entreprise en expliquant les enjeux du projet. Cette première étape est fondamentale avant de mettre en place toute action et doit prendre en compte les spécificités organisationnelles de chaque entreprise. Pour les aider

dans cette phase stratégique un audit mené par des cabinets de conseil Indépendants peut être une bonne solution.

 

Une fois réalisé, les DSI devront alors déployer leur infrastructure en ayant une vision long terme associant une approche préventive et corrective. Il convient également que les responsables sécurité et administrateurs réseaux mettent en place des process industriels leur permettant de s'assurer que leur serveur de messagerie soit toujours couvert dans son intégralité. Cette étape est décisive notamment au niveau de la modification ou de l'ajout de nouveaux comptes.

 

La lutte contre le spam apparaît de fait comme un projet stratégique où chaque composante de l'entreprise doit jouer un rôle important. Au-delà des infrastructures techniques, un travail pédagogique doit être effectué par les DSI mais également par les Directions fonctionnelles pour transformer la lutte anti pourriels en un succès opérationnel.

 

 

__________________

Secure Computing présente son rapport sur les principales tendances et chiffres de l'activité du spam au mois de septembre.

Pour  télécharger l'intégralité du rapport

 

Les tendances en bref

Crise bancaire : un thème de choix pour le spam qui  devrait se poursuivre en octobre

 

 

Les spammers, comme à leur habitude, exploitent les sujets brûlants de l'actualité pour piéger leurs victimes. La crise bancaire américaine n'échappe donc pas à la règle et a largement servi les vagues de spam du mois de septembre. Un pic d'attaques de type phishing ressort nettement fin septembre. Chase, Wachovia, Colonial et Bank of America constituent les quatre institutions les plus souvent utilisées dans ces e-mails de spam.

 

Cette tendance au spam sur fond de crise bancaire devrait s'aggraver en octobre selon l'équipe de recherche de Secure Computing. Capitalisant sur les établissements qui font faillite ou sont rachetés, il est à prévoir que le spam génère des messages prétextant une mise à jour des données clients pour collecter les informations personnelles des utilisateurs. Il importe que les établissements bancaires avertissent leurs clients de ne pas tenir compte de ce genre d'e-mail. Beaucoup risquent d'être piégés par ce genre d'attaque de phishing qui s'appuie sur des évènements réels.

 

Obama écrase McCain à l'aune du spam

 

Quand bien même les sondages placent Barack Obama devant John McCain dans la course à la Maison Blanche, Obama en personne apprécierait son avance sur Mc Cain en termes de volume de spam sur le mois de septembre. Il supplante ainsi son adversaire avec 84.4% du volume de spam le concernant, contre seulement 12.6% - soit un ratio de 6 pour 1.

 

Le spam s'est ainsi nourri des divers effets d'annonces faites autour de la campagne présidentielle américaine. En témoigne l'échantillon suivant d'accroches spam rencontrées au mois de septembre :

    - « L'équipe de Barack Obama en pleine crise suite à l'annonce par George W Bush de son soutien total »

    - « Les supporters d'Obama attaquent Hillary dans Second Life »

    - « Jesus soutient Obama; les Four Horsemen choisissent McCain »

 

Focus sur la campagne présidentielle américaine - le spam en septembre a capitalisé sur les personnalités des candidats à la vice-présidence, en particulier suite au débat télévisé les opposant.

 

Autres sujets en septembre

    - Le 11 septembre dernier, date anniversaire des attaques terroristes à New-York, le spam a augmenté de 15% par rapport à la veille

    - Le spam « Gibberish » (ou « charabia ») s'est a nouveau manifesté en septembre. Les messages en eux-mêmes ne contiennent que quelques lettres sans sens ; ils réapparaissent régulièrement, environ tous les 4 à 6 mois.

 

En l'occurrence, l'intention des spammers reste une énigme mais l'équipe de recherche de Secure Computing entrevoit toutefois deux possibilités : soit ils testent ainsi leurs bases d'adresses e-mail pour déterminer le nombre de destinataires réels auxquels ils peuvent envoyer leurs attaques de spam. Soit ce genre de messages résulte tout bêtement d'un bug dans le logiciel de diffusion des spammers. Quoi qu'il en soit, ce genre de spam va sûrement augmenter avec l'arrivée des prochaines vacances scolaires, synonymes d'augmentation générale du volume de spam.



Les commentaires

Il existe pourtant des anti-spam efficace à 100% (exemple: www.SpamEnMoins.com ou Mailinblack.fr).
Pourquoi parle t-on encore des spams ? Il y a toujours des virus et pourtant on n'en parle plus !

Par steph78 le 13/10/2008 à 04:44

Les 10 derniers articles mis en ligne