Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

La localisation territoriale des données : quelles réalités pour quelles garanties ?

par Gof
le 16/10/2014 à 02:42

L'infrastructure Cloud d’Aruba séduit Business Aptitude

par Business Aptitude
le 16/10/2014 à 08:31

La localisation territoriale des données : quelles réalités pour quelles garanties ?

par jean-luc allard
le 15/10/2014 à 02:09

Et si les Réseaux Sociaux d’Entreprise fonctionnaient un jour ?
Par Valérie Frankiel, Associée, et Julien Lacolomberie, Manager, Keyrus Management

par CALINDA
le 10/10/2014 à 12:02

Marketing : le moment est venu pour les distributeurs d’entrer dans une nouvelle ère !
Par Christophe Kuhner, Responsable du Marketing Produit Generix Collaborative Group

par clever technologies
le 10/10/2014 à 11:32

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Les 10 prédictions d’IDC pour 2009
Ralentissement de la croissance, marchés émergents et Cloud Computing

lundi 5 janvier 2009

Crise oblige, la croissance des dépenses informatiques devrait être divisée par 2 par rapport aux prévisions faites précédemment. Les pays émergents, notamment la zone BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) seront, eux aussi, touchés mais restent des poches de croissance forte. L'évolution vers le Cloud Computing, censé réduire les coûts opérationnels, devrait s'accélérer et attirer de très nombreux acteurs dont les opérateurs télécoms et les Sociétés de services.1. La croissance des dépenses informatiques va être divisée par 2.

Il est donc critique pour les fournisseurs de se réorienter vers les segments de marché dont les dépenses sont supérieures à la moyenne ;

 

Il faudra trois ans pour que la croissance retrouve son cours normal. Les dépenses informatiques augmenteront de 2,6% en 2009 au lieu des 5 % prévus et des 7 % en 2007. Cette perte correspond environ à 35 milliards de dollars. Les ventes de matériels seront particulièrement touchées avec une croissance négative pour les PC, les serveurs et les équipements de réseaux.  Les économies développées connaîtront une croissance quasi nulle.

 

2. Les marchés émergents et les PME vont sérieusement ralentir, mais resteront supérieures à la moyenne du marché.

 

La croissance des marchés émergents va se ralentir tout en restant largement supérieure à la moyenne. Dans cette zone, la croissance devrait passer de 10,4% en 2008 à 7,8% en 2009. Le marché BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) représentera la plus partie des marchés émergents.

Les dépenses des PME vont également être moins élevées que prévu, mais auront une croissance supérieure à l'ensemble du marché : 3,6% contre 2,6%.

 

3. L'évolution de l'industrie IT vers le «Cloud Computing» va s'accélérer alors que la crise économique va pousser les entreprises vers ce nouveau modèle censé réduire les coûts.

 

Si la crise actuelle va ralentir le développement du Cloud Computing, l'avantage de ce nouveau modèle sur les modèles traditionnels va s'accroître. De nombreuses annonces seront faites dans le Cloud Computing. Côté fournisseurs, HP et Oracle, qui sont restés relativement silencieux autour du Cloud Computing, vont pousser leurs pions, HP en s'appuyant sur EDS. Cisco pourrait continuer à se développer dans ce domaine, notamment via des rachats d'acteurs du SaaS.

IBM dont l'offre Cloud était encore au niveau du pilote va accélérer le mouvement et les sociétés de services devraient aussi s'intéresser fortement à ce nouveau modèle.

Google pourrait racheter Salesforce ou un autre acteur dans le domaine du SaaS.

Les fournisseurs traditionnels établiront des ponts entre leurs offres historiques et leurs offres cloud.

 

 

4. Les difficultés de l'économie réelle offline va pousser les acheteurs vers l'économie en ligne. IDC évalue le nombre d'acheteurs en ligne à 1,5 milliard pour un montant global de l'e-économie de 8000 milliards de dollars (par comparaison le PIB de la France est de l'ordre de 1500 milliards d'euros).

 

 

Le nombre d'internautes devrait atteindre 1,5 milliard en 2009, quasiment 25% de la population mondiale. Le commerce électronique devrait atteindre un chiffre d'affaires de 8 000 milliards de dollars avec une croissance de 10-12% au lieu des 16-18% initialement prévus. La publicité en ligne devrait, elle aussi, croître de 10% et représenter plus de 10% du marché publicitaire.

 

5. L'industrie des télécommunications va poursuivre sa consolidation, motivée notamment par un besoin de se développer dans les marchés développés, de développer les services mobiles dans les pays émergents et de fournir des services dans le nouveau modèle du Cloud Computing.

 

La croissance de l'industrie télécom devrait se situer à 2,9% en baisse par rapport au 5,7% prévus. La consolidation devrait se poursuivre sachant que les 10 premières sociétés de ce secteur représentent déjà plus de 75% dans la plupart des zones géographiques. Les opérateurs télécoms devraient investir, eux aussi, le domaine du Cloud Computing. La crise économique devrait accélérer le passage du téléphone filaire vers le sans fil.

 

6. Les fournisseurs vont multiplier les gadgets mobiles alors que la croissance des téléphones mobiles s'est singulièrement ralentie, que les Netbooks dopent les ventes de portables mais menacent les marges et les prix sur les modèles «normaux» et que la consolidation s'accélère dans le domaine des matériels de navigation personnelle.

 

Les ventes de mobiles devraient être identiques à celles de 2008 aux environs de 1,2 milliard d'unités. Les livraisons d'ordinateurs continueront à croître mais avec des prix moyens assez largement en baisse avec une catégorie particulièrement dynamique, celle des Netbooks. Le marché de la navigation personnelle va connaître une forte consolidation.

 

7. La frontière entre la vie personnelle et la vie professionnelle va continuer en particulier avec la diffusion des technologies Web 2.0 qui ouvrent de nouvelles opportunités, mais aussi des menaces pour les acteurs de l'industrie.

 

Les fournisseurs de technologies 2.0 grand public et entreprises vont rapprocher leurs offres à l'exemple du partenariat entre Salesforce et Facebook. Les fournisseurs IT en entreprise devraient décliner leurs offres pour le grand public, comme par exemple les fournisseurs de stockage en ligne. A l'inverse, les sociétés orientées grand public comme Google, Amazon, Yahoo et Facebook vont s'intéresser aux marchés professionnels. La virtualisation du poste de travail devrait s'accélérer.

 

8. La ré invention de l'accès à l'information et de l'analyse va s'accélérer en 2009 poussée par le fiasco de l'industrie financière, l'augmentation considérable des données en provenance des réseaux sociaux et des sites de contenus vidéo.

 

Avec l'avalanche des données à laquelle sont confrontés les utilisateurs, l'accès à l'information doit être facilité et son analyse réinventée. Les acteurs comme EMC, Google, HP, IBM, Oracle, SAP, SAS et SPSS devraient proposer des outils de nouvelles générations. Ils pourraient continuer à faire leurs emplettes. Parmi les cibles possibles : Attensity, Attivio, BA-Insight, Basis Technology, Brainware, Chiliad, Clarabridge, Connotate, Copper Eye, Coveo, Dieselpoint, Exalead, Expert System, Infovell, InQuira, Jodange, Lexalytics, MarkLogic, Mercado, Metacarta, MuseGlobal, NextIT, NStein, Omniture, Recommind, Schemalogic, Semantra, Silver Creek, Sinequa, Temis, Vivisimo, X1, and ZyLAB.

 

9. Les technologies vertes (green IT) vont se développer, notamment en raison des réductions de coûts qu'elles entraînent;

 

Les technologies du Green IT seront présentées comme des vecteurs de réduction de coûts prenant le pas sur la dimension de développement durable. Les investissements seront concentrés sur la performance énergétique à la fois au niveau de la consommation et de la dissipation calorifique.

 

10. Les initiatives publiques en 2009 vont capter une partie importante des investissements et de la croissance de l'industrie IT avec comme objectifs le redressement de l'économie, les défis des industries de la santé et de l'énergie et l'amélioration nécessaire des marchés financiers.

 

Pour la première fois depuis de nombreuses années, les responsables des entreprises demandent aux gouvernements d'être plus actifs pour stimuler l'économie, en particulier le secteur IT. Parmi les trois domaines où l'intervention publique pourrait être active : le développement de l'économie en ligne, les secteurs de la santé et de l'énergie (aux Etats-Unis) et la transparence des secteurs financiers.



Les commentaires

Bonjour,

J'aimerais savoir s'il est possible de vous envoyer nos communiqués.
Merci.

Cordialement,

Gwenola

Nstein Positionné dans le Rapport « Magic Quadrant for Web Content Management » de la Principale Société d?Analyse

http://www.nstein.com/fr/communiques/423.php

Par Gwenola Fraboulet le 14/08/2009 à 05:48

Les 10 derniers articles mis en ligne